Last year /suicide plane

Mea culpa !

I am sorry,

I’m sorry,

My ghost -reader, dear readers ghost I miss you too .

You are more invisible because of the rarity of my writings but I do not forget you . I am trying to finish my exams at the Faculty of Economics and Management Sciences UCAD ( Universté Cheikh Anta Diop of Dakar) . As you probably saw in my bio . I’m license 3 . I rarely go to college . I had what I now call a moment of madness last year. I hated my life. I wanted to end my life. it started me in April 2013. Gradually seemed to me my life sucks , sucks mega- was the same thing every day . When I woke up the morning to go to college the first thing that came to mind was: « I hate this fucking life I hate .  » . I rose later and later . So I had over 8 hours on Wednesdays, Thursdays and Fridays. I had the taste of life was disappearing day by day . At the end I was planning my suicide , I no longer prayed , I slept all the time.

I was totally in turmoil . I was anxious. Depression.

My life did not seem to follow the path I wanted. My relationship with my family was not too stable . And as my mother is gone. The vacuum was too heavy. My father listened to me , he did not approve of (and do not always agree with ) my choices : my first boyfriend , my life in Dakar I had left the house of my cousin to join my namesake. (the half- sister of my father, who bears the same name as me). I do not want to suffer with my cousin . It pained me that even when I was a child . Adult and mother become , it has not changed their character and behavior. I was home the first year, the second year I was staying at the University . But the third year as I had no room in the city of girl ( Cité Aline Sitoé Diatta UCAD ex Claudel ) my father asked me to return to my cousin Z. I say niet . That’s how I arranged with my namesake. Despite the anger of being that I cherish most in the world . The only one who should understand me when everything turns against me. My father . I have left him now that Mom is gone. He took a position that will continue to hurt. Now looking back I can say that it is this problem that started it all . In addition to the anxiety I had for my license last year. I freaking just thinking what could redoubled . Every day every moment I was tormented .

I kept everything to me. I did not say anything to anyone even my fiance . I made ​​every mast , my friends, my education , my family , my sketches of clothes, I stopped everything.

In August I plaquais all to go home it was during the Feast of Korité . Back to the house of my father. For as the proverb says :  » . When we know where we are going back to where we come from  » So I went home full school year (we have not yet finished the year 2012/2013 due to multiple strikes by students and teachers ) .

I stayed out there until November . all this time I was only sleeping, reading or watching TV, I never went out of my house. I rarely lit it my two phones. So I was unreachable. Even my boyfriend could no longer reach me. He finally cracked , he did not understand me. He was angry . This prompted me to explain what was happening to me .

Gradually I  » woke up  » . Gradually the taste , that of life returned .

And here .

Moiglamour

Image

L’an passé / plan suicide

Mea culpa !

I am sorry ,

Je suis désolée ,

My ghost-reader , chers lecteurs-fantômes vous me manquez trop .

Vous êtes de plus en plus invisibles à cause de la rareté de mes écrits mais je ne vous oublient pas . Je suis entrain de terminer mes examens à la Faculté des Sciences Economies et de Gestion de l’UCAD (Universté Cheikh Anta Diop de Dakar ) . Comme vous l’avez surement aperçu dans ma bio . Je suis en licence 3 . Je vais rarement à la fac . J’ai eu ce que j’appelle aujourd’hui un moment de folie l’an passé . Je détestais ma vie . Je voulais mettre fin à mon existence . ça avait commencé au moi de d’avril 2013 . Petit à petit ma vie me semblais naze , méga-naze c’était chaque jour la même chose. Quand je me réveillais les matins pour aller à la fac la première chose qui me venais à l’esprit c’était : « Je hais cette putain de vie . Je la déteste « . Je me levais de plus en plus tard . Alors j’avais cours à 8 heures les mercredis, jeudis et vendredis. Le gout que j’avais de la vie disparaissait de jour en jour . A la fin je planifiais mon suicide , je ne priais plus , je dormais tout le temps . 

J’étais dans la tourmente totalement .j’étais angoissée . La dépression.

Ma vie ne semblait pas suivre le chemin que je voulais . Mes relations avec ma famille n’étaient pas trop stables .Et comme ma mère n’est plus là . Le vide était devenu trop lourd . Mon père ne m’écoutait plus , il n’approuvait pas (et n’approuve toujours pas )mes choix : mon petit-ami d’abord, ma vie à Dakar .J’avais quitté la maison de ma cousine pour rejoindre mon homonyme (la demi-sœur de mon père qui porte la même nom que moi ) . Je ne voulais plus souffrir chez ma cousine . Celle-ci même qui me faisait souffrir alors que j’étais enfant . Devenue adulte et mère de famille , elle n’a pas changé de caractère et de comportement .J’étais chez elle la première année , la deuxième année je logeais à l’Université . Mais la troisième année comme j’ai pas eu de chambre à la cité des fille (Cité Aline Sitoé Diatta de l’UCAD ex Claudel  ) mon père me demanda de retourné chez ma cousine Z. Je dis niet . C’est comme ça que j’ai aménagé chez mon homonyme . En dépit de la colère de l’être que je chérit le plus au monde . Le seul qui devrait me comprendre quand tout se retourne contre moi .Mon père. Lui qui me reste aujourd’hui que maman n’est plus. Il prit une position qui ne cessera de me faire mal . Maintenant avec le recul je peux dire que c’est ce problème qui a tout déclenché . En plus de l’angoisse que j’avais pour ma licence l’année dernière . Je flippais rien qu’en pensant que pourrais redoublé . Chaque jour à chaque instant j’étais tourmentée . 

Je gardais tout pour moi . Je ne disais rien à personne même pas à mon fiancé . Je mis tout en berne , mes amis , mes études, ma familles , mes croquis de vêtements ,j’avais tout  arrêté .

Au mois d’Août je plaquais tous pour rentrer chez moi c’était pendant la fête de Korité . Retour à la maison de mon père  . Car comme le dit un proverbe : »Quand l’on sait plus où on va on retourne là où l’on vient . » je retournais donc chez moi en plein année scolaire ( on a pas encore terminé l’année 2012/2013 à cause des multiples grèves des étudiants et des professeurs ).

Je suis restée la-bas jusqu’au mois de novembre . pendant tout ce temps je ne faisais que dormir , lire ou regarder la télé , je ne sortais jamais de chez moi . J’allumais rarement mes deux téléphones . J’étais donc injoignable. Même mon petit ami ne pouvais plus me joindre . Il a finalement craqué , il ne me comprenais plus . Il se fâcha . Ce qui me poussa à lui expliquer ce qui m’arrivais .

Petit à petit je me « réveillais » . Petit à petit le gout , celui de la vie revint . 

Et voilà .

Moiglamour 

Image

Examen /Exam

Dear Ghost-reader (readers ghost) I’m review period. This is why I do not write these days. We pick a weekend or next week Insha’Allah!

vous me manquez!!!!

Chers Ghost-reader (lecteurs-fantômes) je suis en période d’examen . C’est la raison pour laquelle je n’écris pas ces temps-ci . On se capte week-end ou la semaine prochaine Insha’Allah !!! 

I miss you !!!!

 

Moiglamour 

j’ai pas écris hier , j’étais très fatiguée quand je suis revenue d’un mariage .

Avant le mariage j’étais à une réunion de 15 heures à 19 heures . J’étais exténuée comme malade . Ma poitrine me faisait mal , ma tête allais dans tous les sens . Dans le bus Tata j’ai failli tombé dans les pommes . J’ai souvent le mal de la route . Ouai marrez-vous . Je ne supportent pas les voitures . On aurait dit que je suis échappée d’une autre époque . Je ne m’habituerais jamais . Hier en tout ça avait empiré . Je croyais vraiment que mon heure avait sonnée . Je suis donc arrivée à la maison vers les coups de 22 heures et montée directement dans ma chambre m’allonger et me connecter sur Facebook . Puis j’ai tout bonnement continuer le livre électronique que j’avais entamé depuis des semaines(12 chapitres ) je suis au huitième chapitre . C’est très passionnant . Je commence à m’adapter à l’écran , – je préférais il y a quelques jours – les livres « physiques » , ceux que je peux toucher , je veux dire . Je suis très déphasée , je sais . Je suis moderne mais coté technologie je suis carrément out . C’est récemment que j’ai commencé à intéressée aux logiciels et autres trucs-machins-choses .

Je reviens dans quelques minutes insha’Allah !!!